Noway Silent


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 « Quand le "je" devient "on". »

Aller en bas 
AuteurMessage
« Assan »

« Assan »

« Messages : 80
« Date d'inscription : 26/11/2009
« Age : 24
« Phrase Perso : « Aime moi, Haïs moi. Mais je t'en prie, ne pars pas ...»

I d e n t i t y
« Meute ;: Nord
« Relations ;:
« Experience ;:
« Quand le "je" devient "on". » Left_bar_bleue10/100« Quand le "je" devient "on". » Empty_bar_bleue  (10/100)

« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » EmptySam 28 Nov - 15:20

« C’est parce qu’elle est entière et que je suis moi.
Que les ragots des autres ne nous concernent pas. »


    Les oiseaux qui chantent, le soleil qui se redresse fièrement. Que c’est beau, que c’est mignon. Mais il s’en moque et n’y prête aucune attention. Il avait traversé la forêt, la parcourant de long, en large et en travers, finissant par se lassé de son décor. Des arbres, sans cesse, et des feuilles qui de temps en temps tombe de leurs branches pour finir écraser par les pattes puissants du cendré. L’espion errait, silencieux. Il était partit dès l’aube, partant à la découverte dont ne sait quoi, pour finalement se rendre compte qu’il n’y a rien à découvrir. A part des crétins, encore et encore. Ils courent les rues, pas possible qu’il en soit autrement. A moins que ce ne soit les mêmes qui reviennent, avec deux fois plus de débilitées à sortir. Lâchant un soupir las, le cendré arriva alors sur un lieu qu’il connaissait bien. La fontaine de la lumière. Inconsciemment il s’était dirigé vers cet endroit, le commencement de toute chose. Là où il avait eu son pouvoir. Pourquoi d’ailleurs pouvait-il devenir brume ? Sûrement parce qu’il était comme elle. Imprévisible, apparaissant sans raison particulière et disparaissant de cette même façon subite. Il était insaisissable, invisible. Mais avant tout il était lui, et l’idée qu’une stupide fontaine est pu le décrypter aisément l’irrite profondément.

    Nouveau soupir, témoin de son ennui. Le cendré s’approcha de la fontaine, observant son reflet dans l’eau. Son visage de marbre, figé dans une expression indéfinissable qui ne laisser voir que des sentiments furtifs, et trop nombreux pour qu’on puisse prendre le temps de les analyser un par un. Ses prunelles métalliques se plantèrent sur l’eau observant ces remous invisible et les petites étincelles de lumière qui semblait s’en échapper. C’était un lieu de pureté. La pureté absolue. Il ne pouvait pas le nier. Mais c’était normal, c’était le début de toute chose. Le commencement de la fin. Et ces jours ci, la fontaine semblait étinceler avec plus d’intensité. D’autres loups venaient, d’autres loups s’appropriait un pouvoir et d’autres loups rejoignaient les diverses meutes de ces terres. Pour le moment la majeure partie était dans leur meute, une bonne chose. Mais pour combien de temps ? de plus il régnait entre les alphas une tension qui lui était palpable. La paix était fragile. Comme depuis le début, lors de la division de la meute en 4 territoires.

    Pouah. Histoire débile qui se propage à l’aide des vieux loups qui s’amusent à incorporer des détails qu’ils veulent inquiétant. Ils faussent l’histoire. Ils faussent la donne. Qu’ils crèvent dans leur jus. Le cendré soupira de nouveau et se détourna de la fontaine, tombant nez à nez avec l’alpha du nord. Enami. Il ne l’avait même pas entendu arriver. Une véritable honte pour un espion. Il était tellement absorbé par ses réflexions et cette fontaine à la con qu’il n’avait pas prévu son arrivé. Car malgré la démarche silencieuse de la belle blanche, rien ne pouvait lui échapper. Du moins pas quand il est attentif, ce qui n’était pas son cas actuellement. Il vrilla ses billes d’acier dans celles de la demoiselle.


    - Mes salutations demoiselle. On me suit ?

    Ironie. Une ironie qu’il ne tentait pas de masquer. Un amusement tout juste perceptible qui semblait naître en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Enami

« Enami

« Messages : 186
« Date d'inscription : 23/11/2009

I d e n t i t y
« Meute ;: Nord
« Relations ;:
« Experience ;:
« Quand le "je" devient "on". » Left_bar_bleue20/100« Quand le "je" devient "on". » Empty_bar_bleue  (20/100)

« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: Re: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » EmptySam 28 Nov - 16:22

      Silence .
      Enami leva la tête , dardant ses prunelles charbonneuses aux paillettes argentées sur le paysage alentour . Songeuse . Ou était - elle ? Son sens de l’orientation n’était plus a tester , lle savait pertinemment que lâchée en pleine nature , elle serait la plus rapide pour se perdre le plus vite . C’était sans doute son point faible le plus agaçant , mais la belle faisait avec . Ses pattes la menaient dans des endroits inconnus ou le loup le plus savant des aventuriers n’aurait pas trouvé . En suivant le chemin et cette fichue boussole mentale , on savait exactement ou aller , et on ne prenait plus garde a rien . Elle , qui ne savait même pas ou était le nord , était bien forcée d’user d’autres atouts pour éviter de finir bêtement paumée dans sa propre foret .
      Ce serait le comble du ridicule .
      Elle avait donc cru bon de développer un sens de l’observation inouï , et un pouvoir des plus pratiques : le contrôle des cinq sens . Rapidement , la maligne avait constaté qu’en plus de l’aider dans son travail d’emmerdeuse professionnelle , cet outil paranormal pouvait s’avérer plus qu’utile lorsqu’elle quittait les sentiers battus : Il lui suffisait d‘aiguiser ses sens , et elle pouvait voir ou entendre des loups a des kilomètres a la ronde , étendant une sonde mentale qui l’aidait a retrouver son chemin .
      Evidement , c’était la solution de facilité .

      Elle pouvait aussi se laisser , blanche et pure colombe paumée dans les terres , trouver le chemin seule . Ce qu’aujourd’hui elle faisait par pur désœuvrement . La belle avait bien tenté de se lier avec ceux qu’elle croisait , mais entre un alpha taciturne et parfaitement con , et un guérisseur plus que dérangé , elle préférait encore s’amuser toute seule , comme la grosse bouffonne qu’elle était . Mieux vaut être seule que mal accompagnée . Et niveau compagnie , ça frisait le ridicule . Autant retomber en enfance et jouer a la petite fille perdue et pourchassée par une vilaine marâtre . Aujourd’hui elle avait décidé de retrouver son chemin avant la soirée . Défi totalement impossible , mais l’ennui l’irritait . Ses muscles criaient a l’injustice , autant leur donner de quoi faire . En plus de perdre le peu de chair qui lui restait entre les os , elle avalait les kilomètres en se prenant pour une voyageuse de talent .
      On passait son temps comme on pouvait .

      Devant elle s’ouvrait une fourche . L’une a droite , l’autre a gauche . Fermant la yeux , retombée en enfance , la terrifiante alpha se mit soudain a tournoyer sur elle même , la gueule ouverte en un sourire amusé , avant de piler et d’avancer d’un pas . Elle ouvrit les yeux . Sentier de gauche . Okay . Elle repartit dans un trot souple et cadencé , gommant les bruits qu’elle faisait , se déplaçant plus silencieusement qu’une ombre , n’imprimant pas même la marque de ses propres pattes sur le sol légèrement poussiéreux , et marqué par les allées et venues . Tiens donc , un chemin battu par le temps et les innombrables pattes canines . Aurait - elle rejoint un semblant de civilisation ?
      La réponse s’offrit d’elle même a Enami , lorsqu’elle passa une arche de lierre et de fougères , débarquant dans une clairière verdoyante ou le soleil tamisé donnait un aspect enchanteur a la scène . Eh bien , le chaperon blanc aurait - il trouvé le cœur de la foret ? Perplexe et interloquée , la louve esquissa encore quelques pas , avant de tomber sur une petite fontaine . Ses pierres vieilles et rodés par les intempéries étaient gravés de runes , entourant une surface plane et douce d’eau cristalline . La fontaine réputée mère de tous les pouvoirs ? L’alpha restait suspicieuse . Avançant d’un pas , elle distingua alors a sa droite , l’espion a la grande gueule qui avait attiré son attention plus que tout autre . Elle s’en approcha , un sourcil haussa . Voyons , que faisait - il la ?


      - Mes salutations demoiselle. On me suit ?

      Elle arqua le cou , aussi surprise que lui en voyant qu’il s’était retourné , leurs deux têtes ayant manqué de se percuter . Un sourire flotta sur ses lèvres , indéchiffrable . « Le monde ne tourne pas autour de vous , espion. »

      Lui ayant pour ainsi dire , fermé le clapet dans une majesté qui lui était propre , elle le dépassa , laissant leurs flancs s’effleurer alors qu’elle se plantait devant l’étrange fontaine . Son museau frôla l’eau qui ne se rida pas sous le contact , restant qu’une platitude étrange . Se forma alors une rose a la place du reflet de l’énigmatique alpha , qui déploya devant le regard perplexe de celle ci ses pétales cramoisis ou semblait suinter quelques gouttes de sang . Fleur oui , simple végétal mais a la beauté originale et surprenante . La plante était belle mais d’un charme redoutable et létal . Enami relava la tête , songeant qu’elle était percée a jour , lorsque soudain la tige du bourgeon pourpre se gondola , avant que d’énormes vrilles pointues et végétales n’entourent la rose d’un carcan protecteur et plus qu’hérissé . Cette fois , la louve ne put retenir un sourire . L’eau avait vu juste , elle l’avait tout a fait illustré .

      « Clairvoyante et loquace ..

      Ronronna la nordique , fermant les yeux en envoyant une onde égayée envers la fontaine . Etrangement cette métaphore illustrée et aimée l’avait amusée . Mais elle n’avait fait que fissurer le barrage de sa curiosité débordante . il allait bientôt craquer . D’un bond , Enami fut dans l’eau , plantant ses pattes au sein du liquide profond et cristallin .

      « Mais inoffensive .

      Ou pas .

      Elle décrocha un regard a Assan .
      Attendrais tu le déluge , toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necerti-dons.e-monsite.com/
« Assan »

« Assan »

« Messages : 80
« Date d'inscription : 26/11/2009
« Age : 24
« Phrase Perso : « Aime moi, Haïs moi. Mais je t'en prie, ne pars pas ...»

I d e n t i t y
« Meute ;: Nord
« Relations ;:
« Experience ;:
« Quand le "je" devient "on". » Left_bar_bleue10/100« Quand le "je" devient "on". » Empty_bar_bleue  (10/100)

« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: Re: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » EmptySam 28 Nov - 16:58

    Il esquissa un sourire amusé. Décidément elle n’était pas comme les autres, loin de là. Autant la plupart des mâles se prenaient pour des Bad boys nés, pensant que leur sale gueule leur donnait un air menaçant et que leurs répliques tombant à plat pouvait impressionner, autant les demoiselles étaient plutôt délicate en générale. Ce qui n’était pas du tout le cas de cet oiseau là. Et il constata que c’était avec le même amusement qu’il se prenait les répliques de la demoiselle. Cela ne lui faisait rien, sûrement parce qu’il prenait ça comme un reflexe de sa part. En fait non. C’est juste qu’il en avait rien à battre. Elle pouvait le traiter de tout les noms il irait pas se pendre pour ça. Il accueillit donc la réplique à bras ouvert, l’encaissant comme il savait si bien le faire. De toute façon il tiendrait sa vengeance, à un moment ou un autre. La demoiselle s’approcha donc de la fontaine, l’observant un instant avec un amusement non feint. Il découvrit la rose, recouverte d’épine menaçante mais d’une beauté à couper le souffle. Il s’approcha donc à son tour, voulant savoir ce que pensait l’eau de lui en cet instant. Il se forma alors un être, flou, qui représentait le monde en général. Puis une écharpe de fumée qui s’approche, elle était noire. L’écran de fumée étrangla alors l’être flou, le tuant en silence. Puis l’écran repartit, se dirigeant vers un autre être. Cette fois la fumée avait prit une teinte bleue, mais le sort de l’être en face fut le même que pour le premier. Assan esquissa un sourire amusé. Pas mal oui. Bonne représentation de ce qu’il était. Faux. Faux et un être qu’il ne fallait pas sous estimer. Puis sa représentation en image disparut lorsque la louve blanche alla dans l’eau, atterrissant soudainement dedans et l’éclaboussant légèrement au passage.

    Il écouta les commentaires de la belle et dut se retenir de rire. Inoffensive hein ? Tu va vite voir que non. Le cendré recula de quelque pas et lorsque son regard croisa celui de la belle, il esquissa un sourire franc. Comme si il riait d’avance d’une blague que lui seul connaissait. Non il n’attendait pas le déluge. Il attendait juste ta chute. Et avant que la louve couleur neige ai pu comprendre quoi que se soit, elle fut brutalement soulevée dans les airs par des lianes faîtes d’eau. La fontaine venait d’activer un système « d’auto-défense » si j’ose dire. Ces tentacules s’étant resserrés autour des pattes de l’alpha. Celle-ci fut alors secouée comme un vulgaire sac avant d’être envoyé un peu plus loin, gentiment. Assan se laissa alors aller, ricanant de bon cœur. En quelques foulées il la rejoignit.


    - Aussi inoffensive que toi. Je m’abstiendrais donc de tout commentaire hein.

    Comment était-il au courant ? Il avait tenté la même expérience la veille et il s’était fait avoir lui aussi. Sauf qu’au lieu d’être envoyé au sol il s’était pris un arbre dans la gueule. Sympathique n’est ce pas ? Il recula donc d’un ou deux pas, laissant à la demoiselle l’espace nécessaire pour se redresser avec la classe qu’elle conservait à chaque instant. Bizarrement la chute ne l’avait même pas marqué, comme si tout s’était fait avec élégance. Seul le sentiment de surprise qui était passé sur le visage de la belle l’avait fait rire. Jusqu'à ce que se soit l’agacement qui prenne le dessus chez elle. Amusé, il ne put finalement pas retenir le commentaire qui lui brûlait les lèvres.

    - Dommage que j’avais pas ma caméra, t’aurais pu passer à vidéo-gag chérie What a Face

    Il l’observa un instant avant de se détourner, son attention attiré par un objet scintillant près de la fontaine. Il ne voyait pas ce que c’était, un petit truc apparemment. Mais c’était pas là au début ça pourtant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Enami

« Enami

« Messages : 186
« Date d'inscription : 23/11/2009

I d e n t i t y
« Meute ;: Nord
« Relations ;:
« Experience ;:
« Quand le "je" devient "on". » Left_bar_bleue20/100« Quand le "je" devient "on". » Empty_bar_bleue  (20/100)

« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: Re: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » EmptySam 28 Nov - 18:03

      Il serait extrêmement dédaigneux et invraisemblable qu’elle infirme qu’elle s’en doutait . Et pourtant … C’était le cas . Aussi improbable que cela puisse paraître , elle s’était doutée qu’elle allait se faire éjecter . Elle avait juste voulu tenter . comme une gamine un peu trop curieuse , touche a tout . Savoir comment , ça elle n’avait pas prévu . Juste l’envie brutale et incontrôlée de mettre pour une fois les pieds dans le plat , ce laisser aller a ce grisant sentiment d’incontrôlé . Pour une fois , laisser couler , faire celle qui ne savait pas , l’innocente colombe , aussi blanche et pure que son apparence le laissait présager . Fausse impression . Comme toujours .

      Ce fut donc sans réelle surprise que la belle se vit soulever de terre . Mais peu importe , le jeu en valait la chandelle . il fallait dire que c’était diablement grisant de survoler la foret , aplatie par des vrilles liquides et peu brutales . Juste moqueuses d’avoir extirpé un énième poisson a poils de l’eau sacrée . Enami sentit comme un frisson le long des tentacules cristallins , comme si l’eau riait . Elle en avait l’impression . Sans doute ses sens exacerbés , doublé de son pouvoir de ressenti . Comme si l’eau avec une conscience …
      Perplexe , elle profita néanmoins de la vue , avant d’être expédiée quelques mètres plus loin , sans aucune brutalité . Tendant les pattes , la belle immaculée tacha de se réceptionner sans trop de casse , et parvint , a défaut de se rétablir sur ses quatre pattes , a stopper sa chute en un rétablissement de justesse , finissant a moitié assise , l’air encore hébété d’avoir évité tous les arbres qui visiblement s’étaient attroupés pour qu’elle s’en bouffe un . Délicieux de leur part , mais elle préférait garder sa dentition intacte .

      Evidement , le male la rejoignit rapidement alors qu’elle était encore sonnée , lui affirmant que l’eau était aussi inoffensive qu’elle . Hein ? Elle haussa un sourcil , lui jetant un regard . Elle rêvait ou il venait de lui faire un genre de compliment ? Eh bien , c’était noël . Enami se redressa donc nonchalamment , et s’ébroua pour ôter la poussière et les débris divers qui maculaient sa toison nacrée . Voilà , parfait . Inclinant la tête de coté , l’alpha haussa un sourcil a la seconde réplique du male . Mais oui , il la tutoyait en plus .. Brave petit .
      Ignorant totalement ce qu’était une caméra et Vidéo Gag , la belle haussa les épaules et prétendit d’un ton velouté : « Alors fais en sorte de ne pas l’oublier la prochaine fois.. » avant de se glisser innocemment sous la tête du male , laissant le menton de celui ci glisser le long de son échine lorsqu’elle avança , finissant par une caresse sulfureuse du bout du la queue .
      Tu voulais jouer ? Cool

      Elle le délaissa , allant voir l’objet minuscule qui scintillait sous le soleil .
      Anneau ?

      Play with me ♫

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://necerti-dons.e-monsite.com/
« Assan »

« Assan »

« Messages : 80
« Date d'inscription : 26/11/2009
« Age : 24
« Phrase Perso : « Aime moi, Haïs moi. Mais je t'en prie, ne pars pas ...»

I d e n t i t y
« Meute ;: Nord
« Relations ;:
« Experience ;:
« Quand le "je" devient "on". » Left_bar_bleue10/100« Quand le "je" devient "on". » Empty_bar_bleue  (10/100)

« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: Re: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » EmptyDim 29 Nov - 10:20

    Il esquissa un sourire, amusé. Jusqu'à ce qu’il sente la demoiselle se glisser sous son menton, effleurant celui-ci de sa fine queue blanche. Charmeuse ? Il n’aurait pas crut. Mais encore une fois il ne savait rien de la demoiselle, à part qu’elle était son alpha et qu’il ne fallait pas la sous estimer. Autrement dit il se jetait ouvertement dans la gueule du loup. Une gueule ouverte en grand, prête à se refermer à tout moment. Etait-il prêt à prendre le risque de s’engouffrer dans la grotte ? Avec peut être un piège au bout ? Lui qui se souciait de sa vie, bien avant celle des autres. Lui qui pouvait être déloyal au possible…. Oui. Il allait prendre le risque. Silencieusement, le cendré s’élança en trottinant à la suite de la demoiselle et il s’arrêta à un pas de l’objet scintillant. Un anneau. Créer à partir du métal le plus précieux, avec quelques morceaux de diamants incrusté. Joli, il fallait l’admettre. Le cendré esquissa alors un nouveau sourire, furtif. Tandis que ses prunelles, toujours aussi froide et menaçante, se posèrent sur la demoiselle blanche.

    - Je t’aurais bien proposé de m’épouser mais comme je m’attends à un « non » je préfère m’abstenir. En attendant je te la file quand même eheh.

    Il s’approcha donc de l’anneau et s’en empara mais lorsqu’il voulut le récupérer, une longue chaîne dorée fit alors son apparition, reliant l’anneau et le sol. Aucune hésitation, le cendré tira encore sur l’anneau et une sorte de trappe fit son apparition. Elle avait été recouverte pas un tas de feuilles, devenant ainsi invisible, même pour ceux qui savaient voir. La trappe s’ouvrit alors en grand, manquant de les happé dans l’énorme gouffre qu’elle dévoilait désormais. Le cendré se colla donc doucement contre la demoiselle, leurs deux toisons se mélangeant, formant un beau décor. Il l’observa et esquissa un sourire charmeur.

    - Attention. Je voudrais pas que tu tombes. What a Face

    Il resta donc lové contre la belle blanche. Sa queue effleurant les flancs de la donzelle, mais s’approchant aussi sa queue blanche ou bien de ses membres d’apparence fragile. Il y eu alors un bruit. La fontaine riait, comme si elle se moquait ouvertement d’une quelconque couardise (le mot de la mort qui tue xD). Le cendré grinça des dents, n’appréciant pas le fait que de l’eau se foutte de sa gueule. Elle pensait quoi ? Qu’il n’oserait pas sauter ? Mon cul ouais. Il est tout aussi curieux que la demoiselle, même si pour ça il doit se retrouver avec un démon au cul. Assan jeta donc un coup d’œil à la demoiselle et s’avança. Avant de sauter dans le vide, droit comme un « i ». Au passage, il glissa sa queue sous le menton de la demoiselle, avant de disparaître dans le gouffre. Silence. Une minute, deux minutes, trois minutes et… PAF. Ah, il avait atterrit je crois. Lâchant un grognement sourd qui parvint aux oreilles de la demoiselle. Le cendré se redressa, buta contre quelque chose et se cassa la gueule une deuxième fois. Lorsqu’il se releva il décida de ne pas bouger. Bordel il faisait noir ici ! il voyait même pas ses propres pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




« Quand le "je" devient "on". » Empty
MessageSujet: Re: « Quand le "je" devient "on". »   « Quand le "je" devient "on". » Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Quand le "je" devient "on". »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expo "Burons et granges d'altitude"
» Emission : Envoyé spécial 30 octobre "le nouveau business des plantes"
» la déco c bon pour le moral "c bon bon...bon bon"
» Les sentiers de Noël à Osthouse ou "Mei au pays des merveilles"
» [Miroir] "La Route vers l'Enfer" by Ron ARAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noway Silent :: { Just the Liberty :: { La fontaine de la Lumière-
Sauter vers: